MHSC






Divers
Archives news
Sons Philippe Sers
Direct-live
Vidéos
Liens

 


Article

06/06/2003

 

Une défense constamment chamboulée

La saison dernière, Montpellier possédait la troisième meilleure défense de l'élite. Cette saison, elle a été la seconde plus perméable du championnat.

Entre blessures, suspensions et transferts, le MHSC n'a jamais pu aligner régulièrement la même arrière-garde ce qui, à ce niveau, se fait cruellement ressentir. Et les chiffres parlent d'eux-même : en 38 journées, ce sont pas moins de 27 défenses différentes qui ont été alignées d'entrée de jeu par les deux entraîneurs du club, Michel Mézy puis Gérard Bernardet. Avec ça, difficile d'être aussi efficace que lors de la saison 2001/2002.

Voici l'ensemble des défenses alignées par le MHSC accompagnées du nombre de matchs où elles ont débuté et du nombre de buts qu'elles ont encaissé.


Défense
Titulaires
Buts encaissés

Dzodic, Carotti, Silvestre, Tchato

2

2
Moullec, Silvestre, Dzodic, Tchato
1
2
Moullec, Dzodic, Carotti, Silvestre, Tchato
4
3
Michalowski, Silvestre, Carotti, Dzodic, Tchato
2
2
Moullec, Silvestre, Carotti, Dzodic, Ramond
1
1
Michalowski, Silvestre, Carotti, Dzodic
0
1
Moullec, Silvestre, Dzodic, Ramond
2
5
Moullec, Silvestre, Carotti, Blanc
1
2
Michalowski, Silvestre, Dzodic, Blanc
1
2
Michalowski, Carotti, Blanc, Ramond
1
0
Michalowski, Carotti, Silvestre, Gathuessi, Ramond
1
0
Michalowski, Silvestre, Carotti, Ramond
1
2
Moullec, Dzodic, Carotti, Tchato
1
3
Moullec, Gathuessi, Silvestre, Dzodic, Tchato
1
1
Michalowski, Assoumani, Carotti, Blanc
1
0
Assoumani, Carotti, Colombo, Ramond
1
2
Michalowski, Assoumani, Carotti, Colombo, Ramond
0
1
Michalowski, Assoumani, Carotti, Blanc, Ramond
1
3
Michalowski, Dzodic, Carotti, Blanc, Ramond
1
0
Michalowski, Assoumani, Colombo, Blanc
1
1
Moullec, Dzodic, Carotti, Gathuessi
1
0
Moullec, Assoumani, Carotti, Gathuessi
0
2
Michalowski, Carotti, Colombo, Blanc
1
0
Gathuessi, Carotti, Colombo, Blanc
2
4
Gathuessi, Assoumani, Carotti, Colombo, Blanc
0
2
Gathuessi, Assoumani, Carotti, Blanc
2
2
Gathuessi, Dzodic, Carotti, Blanc
1
0
Moullec, Dzodic, Carotti, Blanc
2
3
Moullec, Dzodic, Assoumani, Ramond
1
1
Moullec, Assoumani, Carotti, Ramond
3
4
Moullec, Assoumani, Colombo, Ramond
1
3


Même si les défenseurs ne sont pas les seuls responsables quand l'équipe encaisse un but, celà nous donne une petite idée du rendement de chacun des joueurs. Voici l'occasion de faire un petit bilan de la saison de chaque défenseur montpelliérain.

Assoumani : on peut dire, sans être méchant, qu'il avait manqué ses débuts parmi l'élite lors de la saison 2001-2002. Mais depuis Mansour s'est considérablement repris et a su s'adapter aux exigences du haut-niveau. En l'absence de Nenad Dzodic, c'est lui qui a le plus souvent recueilli la confiance de Gerard Bernardet pour évoluer aux côtés de Bruno Carotti. Très encourageant pour la suite !

Blanc : sa façon de faire, son manque évident de vitesse (qui ont coûté quelques buts au MHSC) en agacent plus d'un. Et pourtant, son expérience a quand-même été très utile au groupe à certains moments-clés de la saison. Donc même s'il continuera d'être critiqué car il n'a plus le même niveau qu'à ses débuts, il pourra encore rendre quelques services à l'équipe.

Carotti : sans doute le meilleur joueur montpelliérain la saison dernière, Bruno a parfaitement confirmé tout le bien que l'on pensait de lui. Promu capitaine après le départ de Franck Silvestre, il est vraiment devenu le chef de l'équipe, le relais de Bernardet sur le terrain, au moment d'aller chercher un maintien inespéré. Bref, le pilier incontestable de la défense.

Colombo : cette saison était sa première parmi l'élite. Il a très peu joué mais n'a pas encore été très convaincant, à l'instar de son compère Assoumani la saison dernière. Mais il est encore très jeune et il possède évidemment de nombreuses qualités, sinon il ne serait pas arrivé aussi vite à ce niveau. Un peu moins de nonchalance serait la bienvenue...

Dzodic : la déception. Ce n'est pas la déception vis à vis de ses performances, loin de là. C'est la déception qu'il ait été aussi souvent blessé. Car dès qu'il est là, Nenad parvient à resserer les boulons derrière et à rassurer l'ensemble de l'équipe. L'efficacité du duo qu'il forme avec Bruno Carotti n'est plus à démontrer. Espérons que ses pépins physiques seront oubliés la saison prochaine car l'équipe a besoin de lui.

Gathuessi : longtemps considéré comme le porte-bonheur de l'équipe, lui aussi n'a pas été épargné par les blessures. Comme l'année dernière, il s'est blessé au genou pour une durée minimum de six mois. Ses quelques prestations l'ont été en dents de scie. Autant sur le côté gauche il s'est souvent montré extremement solide et appliqué, autant sur le côté droit il n'a pas été à son affaire. Son poste de prédilection semble être celui de stoppeur gauche dans une défense à trois.

Michalowski : recruté lors de l'intersaison, Sébastien a mis assez longtemps pour s'imposer. Petit à petit il y est parvenu mais son élan a été stoppé à cause d'un geste malencontreux au stade Bollaert. Une suspension de deux mois qui viendra donc gâcher sa fin de saison. Il devra tout de même faire un peu mieux la saison prochaine.

Moullec : capable du meilleur comme du pire, Guillaume a laissé tout le monde perplexe. Il a très bien débuté la saison avant de connaître un énorme passage à vide au milieu pour enfin se resaisir à la fin. Mais son envie d'être devant (il est milieu offensif à la base, d'ailleurs il évolue à ce poste la plupart du temps en CFA) revient régulièrement. Chassez le naturel...

Ramond : c'est toujours embêtant de critiquer un jeune mais on ne peut pas nier que Cyril a souvent montré de grosses lacunes à ce niveau. Souvent dépassé physiquement et même, plus surprenant, techniquement, il semble léger pour évoluer à ce poste. Dommage car il a un très bon état d'esprit.

Silvestre : là aussi, difficile d'émettre quelques critiques à l'égard d'un joueur, d'un homme, qui a tant apporté à ce club. On peut quand-même dire que cap'tain Silvestre n'est pas parti de Montpellier par la grande porte. Mais le contexte en a voulu autrement, c'est dommage.

Tchato : indisponible pendant environ deux mois à cause d'une blessure, Bill a apporté tout ce qu'on attendait de lui les quelques matchs où il a joué. Malheureusement les réalités économiques ont fait en sorte que le défenseur camerounais a du quitter le MHSC en janvier dernier, lors du mercato hivernal. Dommage car il était vraiment indispensable sur son côté gauche.

Copyright
Design by Weens Richard