Membre de ClickFR, Reseau francophone Paie-Par-Click

 














Partenaires



Hit-Parade

Interview de Marcel Mahouvé pour le magazine "Le Foot". Jullet 2001.

MAHOUVÉ : "J'aime les challenges"

Marcel Mahouvé est l'un des plus anciens joueurs du Montpellier-Hérault. Artisan heureux de la remontée en Dl, le vieux briscard pourrait cependant migrer sous d'autres deux. A moins que Michel Mézy ne décide de retenir ce précieux milieu de terrain.

Quel bilan personnel tirez-vous de cette saison que vous venez de vivre en Deuxième Division ?

// est bon ! Le seul point négatif, c'est que je n'ai pas pris part à toutes les rencontres. J'ai cependant participé à dix-neuf matches de championnat. A chaque fois que le coach a fait appel à moi, j'ai répondu présent.

Et sur le plan collectif?

Nous avions un objectif : retrouver la D1. Nous l'avons atteint. Notre bilan est donc excellent. Cela n'a pas pour autant été simple. Notre équipe était attendue absolument partout. Que nos adversaires aient été premiers ou derniers au classement, ils rêvaient tous de "se payer" Montpellier. C'est normal puisque le MHSC est un grand club ! Nous avons été un peu l'attraction de la D2. Notre salut a été d'aborder tous les matches avec le même sérieux.

Vous êtes-vous parfois dit qu'il vous serait compliqué de réussir à prendre le bon wagon pour terminer dans le trio de tête?

Non, jamais. Nous étions favoris pour la remontée. C'est une étiquette qui est parfois lourde à porter. Nous y avons toujours cru. Dans les moments difficiles, comme en janvier dernier, nous avons su redoubler d'efforts. Il aurait vraiment fallu une énorme défaillance pour rater la montée.

Vous n'avez donc pas de regret ?

Non. Enfin, si un : celui de ne pas avoir été sacré champion de D2. Nous avons malheureusement abandonné le fauteuil de leaders un peu trop vite.

Est-ce frustrant de vivre une saison enD2?

Oui. Mais si nous sommes descendus, c'est parce que nous, les joueurs, nous avions failli. Il était donc normal que nous fassions tout pour que Montpellier retrouve la 01. C'est un championnat que ce club mérite et qu'il n'aurait
jamais dû quitter.

Avez-vous été surpris par la progression de vos jeunes coéquipiers comme Sorlin ou Maoulida ?

Olivier et Toifilou sont pétris de qualités. Ce sont des garçons très travailleurs et ambitieux. Mézy a aussi su les mettre dans de bonnes conditions. Ils ont bénéficié de sa confiance. Même après une prestation moyenne, il allait les voir pour les réconforter. Il a su se montrer patient avec eux. S'ils ont explosé, c'est aussi grâce à lui.

"J'ai des contacts en Turquie, en Allemagne et Italie"

A l'inverse, comment expliquez-vous les échecs retentissants de Nicolas Ouédec ou d'Eric Decroix ?

C'est effectivement très difficile à comprendre. Par le passé, ils ont démontré leurs talents. Ils ont manqué de confiance en eux. C'est parfois difficile de revenir après une mauvaise passe.

Votre nouveau statut de remplaçant a dû vous surprendre, n'est-ce pas?

Oui, j'ai été très déçu. J'ai cependant respecté le choix de l'entraîneur II a simplement fait son boulot. Moi, j'ai continué à faire le mien. Je n'ai jamais cherché à rentrer en conflit avec mes dirigeants: J'ai, au contraire, tout fait pour éviter la crise. Tout au long de la saison, j'ai été bien dans ma peau.

Quelles types de relations entretenez-vous avec Michel Mézy ?

Elles sont très correctes et parfaitement courtoises. Il n'y a jamais eu aucun problème entre nous. Quand j'ai compris que je n'étais plus forcément titulaire, il m'a parlé avec beaucoup de franchise. Il comprend que je ne me satisfasse pas d'être remplaçant. Quand je lui ai dit que j'envisageais donc de partir, il m'a donné son accord.

Justement, votre départ possible de Montpellier est parfois évoqué. Qu'en est-il exactement ?

// me reste un an de contrat. Il est donc possible que je reste au club jusqu'à la fin de saison. Je n'ai absolument rien contre ! Maintenant, il est aussi exact, comme je viens de le dire, que Michel Mézy ne s'opposera pas forcément à mon transfert. Il m'a dit qu'il souhaitait trouver un bon arrangement qui pourrait satisfaire le club et moi. Pour l'heure, j'ai des contacts avec des formations turques, allemandes et italiennes, mais rien n'est fait. Je ne suis pas non plus opposé à l'idée de retrouver la D1 avec Montpellier. Le MHSC est vraiment un club que j'adore... C'est grâce à lui que j'ai pu goûter au très haut niveau. Si je devais finalement le quitter, j'en garderais forcément un très grand souvenir. Je crois aussi que je peux rendre des services. J'ai pas mal d'expérience or notre équipe est assez jeune...

En cas de transfert, excluez-vous de jouer en France ?

Je n'exclue rien mais je n'ai pas eu de contacts dans l'Hexagone. Je n'ai rien contre l'idée de partir évoluer à l'étranger. Sportivement et financièrement, je possède quelques très bonnes pistes du côté de la Turquie et de l'Allemagne. Tous les clubs qui m'ont sollicité évoluent en Première Division et sont également qualifiés pour la Coupe Intertoto. Que ce soit à Montpellier ou ailleurs, je vais donc pouvoir relever de beaux challenges sportifs.

 


Pour voir la Fiche de Marcel Mahouvé